25 nov. 2018

Rétrospective 2018

 
Difficile de se lancer sur une page blanche après un silence de plus d'un an.

Alors pourquoi reprendre le blog aujourd'hui ?

Tout simplement parce qu'en prenant conscience d'une vraie chute des températures ces derniers jours, j'ai eu un irrésistible besoin de replonger dans les photos prises au cours de ce printemps-été (automne) 2018. Et, c'est en les passant en revue que l'idée d'une rétrospective a germé. Exercice difficile car il m'a fallu extraire une courte sélection parmi plus de 2000 photos.

Alors, pendant que mon jardin en pots entame sa douce et longue dormance hivernale, je vous laisse vous plonger à votre tour dans ma sélection estivale.
 
Gruss An Aachen









Sweet Love, mon grand coup de cœur. Rien à lui reprocher. Une résistance à toute épreuve (pluie, maladies, vent, terre sèche), un parfum divin, une floraison continue et une fleur très photogénique. Bref, un rosier qui a tout pour (me) plaire.









 Jubilé Impérial








Burgundy Ice 
 Jardin de Granville

 
 
Burgundy Ice, Ghislaine de Féligonde, Louis Blériot 
Félicia, mon autre gros coup de cœur. Si je devais choisir entre lui et Sweet Love, j'avoue que j'aurai beaucoup de mal à trancher
 
 
 
Ghislaine de Féligonde et Clématite Princess Diana (au fond sur le treillage).
Photo prise sous le soleil matinal 
 Peace and Love





 Calizia


 
 

Lady of Shalott






Iceberg


Ma 'collection' de clématites que j'aime associer aux rosiers



 
Prince Jardinier (et Burgundy Ice)
 


La Glycine que je m'étais jurée de déplacer au printemps dernier mais cela a été impossible...





 The Fairy
Thalictrum actaeifolium Perfume Star
Concours Lépine 
  
 Belle Romantica (nouvelle pensionnaire acquise au printemps 2018)
 
Desdemona, Louis Blériot, Géranium Johnson Blue et clématite Princess Diana 
 

Quelques géraniums tiennent compagnie aux rosiers 
 

Rodin. Loin (très loin) d'être mon préféré mais il a le mérite de se contenter d'un très petit pot et de fleurir en continu de mai à octobre...


 Azalée
Campanule fleur de pêcher au pied du Jasmin
 
 



 
Pour ceux qui me suivent ou qui se souviennent, il n'y aura donc pas eu de révolution magistrale ni de grandes surprises en 2018 dans mon jardin suspendu : les rosiers sont toujours à l'honneur et la couleur rouge est toujours absente du paysage ;)  
 
 

13 commentaires:

  1. Mazette! C'est magnifique, comment fais-tu pour faire cohabiter autant de beautés dans 18m²?!! Très jolie rétrospective, bon retour :)
    Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue que la cohabitation d'une vingtaine de rosiers, de plus de 10 clématites, de géraniums, d'un jasmin, d'une glycine, d'une akébia quinata, d'un althéa, de sauges, et autres, commence à poser problème ... c'est sûr, quelques dizaines de m² supplémentaires seraient les bienvenus :)

      Supprimer
  2. Le retour Laurence ! moi j'en suis ravie.
    J'ai toujours admiré ta foi en tes plantes, ton travail de fourmi pour que ce petit monde prospère au mieux. Tes roses et autres sont magnifiques et il aurait été fort dommage de ne pas en faire profiter les copines.
    J'espère que tout va pour le mieux chez toi.
    A bientôt.... (oui, oui, il faut encore nous charmer).
    Bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ravie également Siam que tu franchisses toujours la grille de ma terrasse. Merci comme toujours pour tes mots encourageants et tes gentils commentaires. A bientôt ... si je trouve de quoi alimenter le blog.
      Bises et bon dimanche

      Supprimer
  3. Je suis ravie de ton retour, te lire est toujours aussi plaisant
    Je me souviens encore de la joliesse de tes plantes et de tes photos lorsque j'ai découvert ton blog, je continue à suivre les évolutions de ta terrasse comme au premier jour
    J'espère que cette fin 2018 mais surtout l'année 2019 te verra revenir sur la toile histoire de nous raconter toujours les beautés de ton jardin suspendu
    Belle et douce soirée
    bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Chris, heureuse de te retrouver également parmi ceux qui viennent voir ce qui se passe là-haut sur ma terrasse. Même si je n'ai pas trop le temps de me manifester sur la blogosphère, je continue d'être une lectrice assidue des autres blogs.
      A bientôt

      Supprimer
  4. oh oh Laurence , la belle au bois dormant vient de se réveiller ( je reçois seulement ce soir 26
    nov ton courrier ) pour nous offrir un merveilleux bouquet de roses , merci beaucoup , à bientôt j'espère pour d'autres photos , je regarderai encore demain matin et reverrai tous tes courriers passés . Anne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Anne, Oui me revoilà avec ... des roses, pour changer !
      Merci d'être passée

      Supprimer
  5. Je n'ai qu'un mot : magnifique ! car encore et toujours un exemple très parlant d'un jardin de roses que l'on peut réaliser hors-sol. Une belle leçon d'espoir d'espace fleuri pour ceux qui disposent d'une terrasse.
    Alix

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oooohhh trop gentil ton commentaire. En même temps, Dame Nature y est pour beaucoup :)
      MErci encore Alix

      Supprimer
  6. Alors, là.. je suis encore (toujours) époustouflée de voir cette abondance de rosiers et fleurs sur ta terrasse.
    Ce sont des rosiers magnifiques, quel travail pour les entretenir, je dis "Bravo".
    Belle et douce journée

    RépondreSupprimer
  7. Très heureuse de te retrouver et te relire Estelle. J'apprécie toujours ces quelques lignes laissées et tes mots toujours encourageants. Merci merci !

    RépondreSupprimer
  8. Je suis sous le charme et si je devais choisir une rose parmi toutes celles-là, j'en serais bien incapable !

    RépondreSupprimer