3 juin 2017

Début de la moisson 2017

Tout le monde n'est pas encore en fleurs mais soyons reconnaissante à Dame Nature pour ce début de moisson.

Félicia
Il reste l'un de mes rosiers préférés sinon MON préféré. Le rosier dont je ne pourrais me séparer. Mais qui parle de se séparer de rosiers ? Moi justement car il en est question sur ma (trop) petite terrasse. Au fil des années les plantes prennent de l'ampleur et mes envies de nouveaux rosiers sont grandissantes. Il faut donc libérer de l'espace pour mieux accueillir les derniers craquages.


Pour accueillir Sweet Love par exemple, j'ai dit adieu à Vent d'été. Mais cette séparation n"a pas été bien douloureuse du fait que ce dernier est tombé entre de bonnes mains : le jardin de l'une de mes belles sœurs.







Iceberg semble moins vaillant que l'an dernier mais peut-être suis-je impatiente... 






Concours Lépine





Gruss an Aachen ! Encore un dont je ne pourrais me séparer. Peu exigeant (il réside dans une jardinière de 40 cm de haut !), très florifère et son parfum est fruité et sucré. Un vrai délice !









Jubilé impérial au parfum puissant.   


Je ne suis pas fan de sa couleur en début de floraison (vous pouvez vous fier au rendu photo qui est fidèle à la vraie couleur de la fleur)


Les jours passent et la couleur s'atténue (je commence à apprécier) 
bien plus tard, enfin, elle vire à ma (douce) préférence 
Louis Blériot





Jardin de Granville



Peace  & Love

Lady of Shalott
Rodin



Voici donc pour ce début de moisson. D'autres sont en floraison comme Calizia, Desdemona, The Fairy, Burgundy Ice mais la photographe n'a pas eu le temps d'immortaliser les belles. Elle attend que la pluie cesse pour y remédier... 

14 commentaires:

  1. De bien belles roses !

    Dis, je ne sais plus si tu as déjà abordé le sujet mais qu'est ce que tu apportes à ta terre ? Est-ce que tu apportes quelque chose à ta terre ?!

    J'explique : Mon seul et unique rosier se contente de faire des tiges trèèèèèèèèèèès longues (2eme année qu'il fait ça), je me demande si ça ne peut pas venir d'une terre trop pauvre (à part du jus de vers tous les 107 ans, je ne fais rien)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alice, je te dis tout sur mes rosiers : ils sont dans des pots de 50 cm de haut et d'1 m de long. Au fond j'y ai mis des billes d'argile et puis de la terre végétale. Un peu d'engrais au printemps (à la reprise de la végétation) et à nouveau fin mai/ début juin au moment de la 2nde floraison (pour les remontants). Aucun traitement chimique, en revanche j'asperge le feuillage tous les 15 jours, voire 3 semaines, de la préparation homéopatique Homéo Cult. A toi de jouer !

      Supprimer
  2. Tes rosiers sont splendides et paraissent sains, la question d'Alice est très intéressante, que mets tu dans ta terre de potées pour avoir de si beaux rosiers, la grandeur, la profondeur aussi, je vais guetter la réponse. Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Isa, je pense avoir tout dit à Alice. N'hésite pas à me dire s'il te manque des infos. Beau dimanche

      Supprimer
  3. ah ! que c'est beau ! tes photos sont toujours aussi belles , j'adore ton louis blériot et ton jardin de Granville
    Anne

    RépondreSupprimer
  4. roooo comme c'est beau, envoûtant et plein de charme
    tes choix merveilleux font leur effet sur ta terrasse ensoleillée
    Iceberg chez moi est resplendissant, un rosier solide et qui de timide est passé à exubérant, une merveille
    Jardin de Granville fera très certainement parti des rosiers que j'inviterais à s'installer au jardin, un peu comme aspirin rose ou comme Souvenir de Melle Juliet de Bricard, des rosiers dont la floraison tout en douceur vaut bien de les planter au jardin
    Passe un très joli lundi (férié s'il en est)
    des bises
    Christine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Christine,
      Depuis le temps que je parle de ce Jardin de Granville, je ne l'ai toujours pas vu sur d'autres blogs. J'attends alors de le voir s'épanouir dans ton jardin. Nul doute qu'il sera encore plus beau qu'ici, dans son pot. Bises

      Supprimer
  5. De magnifiques rosiers, je viens de m'offrir Gruss an Aachen, j'attends ses premières fleurs!
    Louis Bleriot est vraiment sublime!
    Quelle magnifique terrasse!
    Bonne semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Caro, Gruss an Aachen ne te décevra pas. Son parfum est incroyable et sa floraison quasi continue.
      Belle semaine

      Supprimer
  6. Le moins que l'on puisse dire est que tes roses sont superbes pour des rosiers en pot ! Tu as la main " roses "
    Tes photos sont suprbes aussi !
    Cela doit être un peu difficile de se séparer de certains ?
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Jacqueline. Très difficile, pour ne pas dire douloureux de se séparer de certains rosiers. L'idéal serait d'avoir un jardin ;)

      Supprimer
  7. QUel festival ! Un plaisir pour les yeux ! merci pour ces jolies photos. Bises, DOnna Franci

    RépondreSupprimer